Nouvelles Hyundai Victoriaville

HYUNDAI AURA SA CAMIONNETTE DÈS 2018

La direction de Hyundai vient de faire le saut, le constructeur se lance dans l'aventure de la camionnette avec le véhicule Santa Cruz qui fera ses débuts en 2018.


 
Le magazine Motor Trend annonce que la direction de Hyundai vient de donner le feu vert à la production de la camionnette Santa Cruz. L'annonce sera faite officiellement au Salon de Los Angeles ou plus tard à celui de Detroit au début de 2017 par le président et PDG de Hyundai Amérique, Dave Zuchowski. Produite en 2018, la camionnette sera considérée comme une année-modèle 2019.

Pour sa construction, Hyundai utilisera le châssis compact du petit VUS Tucson qui aura à affronter le Honda Ridgeline et la ribambelle de camionnettes compactes nord-américaines.

Pour offrir davantage de couple et d'économie de carburant, une version à moteur diesel est envisagée, lequel est en phase de développement pour être monté dans les berlines européennes de luxe de la marque Genesis. Le même bloc pourrait également se retrouver sous le capot du Santa Fe.

 

La même source indique que le prix tournera près des 25 000 $US. Selon toute vraisemblance, la camionnette sera produite à l'usine Montgomery, en Alabama, sur la même chaîne de montage que les Santa Fe. Un assemblage nord-américain ou au Mexique permettrait d'éviter la «Chicken Tax» américaine de 25% si le véhicule était produit en Corée par exemple.


Source: autonet.ca








HYUNDAI ELANTRA 2017 : LA CIVIC A UNE ENNEMIE

Avec une toute nouvelle Elantra, Hyundai a la grande ambition de déloger la Honda Civic au sommet des ventes chez les compactes. La berline coréenne a-t-elle ce qu'il faut?

 

Hyundai a beau crier sur tous les toits son intention de créer des voitures de grand luxe avec sa nouvelle marque Genesis, force est d'admettre que ce sont les véhicules abordables comme l'Accentet l'Elantra qui font vivre la marque.

Au Canada, l'Elantra accapare 35% de la totalité des ventes du constructeur coréen. Oui, plus d'une Hyundai sur trois vendue chez nous est une Elantra.

Et ça paraît dans les palmarès. Dans le très compétitif segment des berlines compactes, l'Elantra arrive deuxième au pays au chapitre des unités vendues, tout juste derrière la Civic.

Les Canadiens achètent donc plus d'Elantra que de Volkswagen Jetta, de Mazda3 ou même de Toyota Corolla.


Toujours plus loin

Les affaires vont bien pour l'Elantra, donc. Qu'à cela ne tienne, Hyundai lance une toute nouvelle génération de sa berline, une sixième depuis son introduction en 1990. Et malgré son millésime 2017, elle débarquera chez nous pas plus tard qu'à la fin du mois de février.

Faut dire que Honda a mis la barre plutôt haute, l'an dernier, en lançant une toute nouvelle Civic qui est venue rehausser les standards dans le monde des berlines compactes.

Pour faire face à la musique, la nouvelle Elantra propose un look mis au goût du jour avec une gigantesque calandre à l'avant et de très jolis feux arrière à DEL. Tous les goûts sont dans la nature, mais admettons que le résultat final est plutôt réussi.

À l'intérieur, la berline adopte un habitacle qui nous fait immédiatement penser à celui de sa grande sœur, la Sonata.

Tout est très bien pensé. Les commandes sont faciles à utiliser dès la première utilisation, ce qui est loin d'être le cas de la Civic. On propose en option des écrans tactiles de 7 et 8 pouces qui peuvent être jumelés avec l'application Android Auto. Apple CarPlay devrait suivre très bientôt.

Hyundai tient aussi mordicus à ce que sa nouvelle Elantra soit plus techno que jamais. Sur plusieurs aspects, ça passe par la sécurité. Détecteurs de changement de voie et d'angles morts, système de freinage automatique en cas de collision avec détection des piétons, régulateur de vitesse adaptatif, tout y est.

Évidemment, tous ces beaux gadgets ne seront livrés qu'avec les versions les plus huppées. La version de base n'est toutefois pas en reste, bénéficiant tout de même des sièges chauffants.

Hyundai souligne aussi avoir grandement amélioré la qualité de l'acier utilisé dans la fabrication du véhicule, lui donnant une structure plus rigide.


Combien ça coûte?

On aura beau offrir ce qu'on voudra à bord de l'Elantra, mais un fait demeure. Le succès de cette voiture dépendra principalement de deux variables : Son prix et sa consommation d'essence.

Pour le prix, tout ce qu'on nous a annoncé pour le moment, c'est que le modèle de base se vendra 15 999$. Seulement 200$ de moins que la génération sortante. Et un petit 9$ de plus que la Civic 2016!

On devra attendre la liste complète pour se prononcer, mais Hyundai a l'habitude d'être assez compétitif à ce chapitre.

L'essence, maintenant. Là, ce sera difficile de battre la Civic.

Après une journée d'essai, l'Elantra affichait une consommation moyenne de 7,2 L/100 km. Un mois auparavant, lors d'un essai de la nouvelle Civic, j'avais compilé une consommation moyenne 6,9 L/100 km. Et pourtant, il s'agissait de la Civic Touring, celle équipée d'un moteur turbo pas mal plus puissant que celui de l'Elantra...


Nouvelle bagnole, nouveau moteur

Parlons-en, justement, du moteur.

Avec cette nouvelle génération, Hyundai nous réserve une motorisation à quatre cylindres de 2,0 litres à cycle Atkinson.

Ce moteur flambant neuf propose une puissance (estimée par Hyundai) de 147 chevaux et de 132 livres-pied de couple. Il peut être jumelé à une boîte manuelle à six vitesses ou à une automatique elle aussi à six rapports.

Hyundai résiste ainsi à la mode des transmissions à variation continue (CVT), ce qui aurait pourtant pu améliorer la consommation d'essence du modèle. Reconnue pour son apport à l'efficacité énergétique, la CVT est toutefois moins agréable d'un point de vue de plaisir de conduire.

La boîte automatique de l'Elantra est bien calibrée et nous permet même de pardonner la puissance un peu juste du moteur. Son mode Sport permet d'ailleurs une conduite nettement plus vigoureuse que ce à quoi on pourrait s'attendre.

Reste qu'une version plus sportive ne serait pas de refus. Et bonne nouvelle! Hyundai nous a confirmé qu'une Elantra «Sport» s'ajoutera à la gamme d'ici quelques mois.

Après tout, la Civic a sa SI, la Jetta a sa GLI et la Focus a sa ST. La stratégie est loin d'être nouvelle. Néanmoins, elle aidera peut-être Hyundai à se défaire de cette image ennuyeuse qui colle à la réputation de l'Elantra.

Une version à hayon, la GT, s'ajoutera aussi à la famille éventuellement.

Honda a placé la barre très haute l'année dernière en lançant sa nouvelle Civic. Et avec cette Elantra 2017, Hyundai nous en donne tout autant.

L'économie d'essence et la fiabilité à long terme joueront en faveur de la japonaise, mais une bonne liste d'équipements et une ergonomie beaucoup plus réussie gardent l'Elantra dans la partie.

Game on, Civic!



Fiche technique

Nom : Hyundai Elantra 2017
Prix de base : 15 999$
Configuration : Véhicule à roues motrices avant avec motorisation à l'avant
Mécanique : 4 cylindres de 2,0 litres à cycle Atkinson
Puissance/couple (estimé) : 147 ch/ 132 lb-pi
Transmission : Manuelle à 6 rapports/ Automatique à 6 rapports
Consommation d'essence annoncée : Encore inconnue
Consommation d'essence observée : 7,2 L/100 km
Garantie de base : 5 ans/100 000 km
Concurrence: Mazda3, Toyota Corolla, Ford Focus, Chevrolet Cruze, Volkswagen Jetta, Honda Civic


Source : autonet.ca






LA HYUNDAI ELANTRA GT 2017 RISQUE D'ÊTRE TRÈS JOLIE

Maintenant que le lancement de la Hyundai Elantra 2017 est derrière nous, c'est le temps de se questionner sur la version à cinq portes de la populaire voiture compacte coréenne.

 

Maintenant que le lancement de la Hyundai Elantra 2017 est derrière nous, c'est le temps de se questionner sur la version à cinq portes de la populaire voiture compacte coréenne.

Hyundai vient de nous donner un très bon indice en publiant quelques photos de cette prochaine génération de l'Elantra GT, appelée la i30 ailleurs dans le monde.

Les images demeurent plutôt mystérieuses, mais elles laissent entrevoir un véhicule qui, comme la berline, est visuellement beaucoup plus dynamique que le modèle qu'il remplace.

À l'instar de l'Elantra 2017 à quatre portes, la GT devrait être équipée d'un moteur à quatre cylindres de 2,0 litres à cycle Atkinson développant 147 chevaux et 132 livres-pied de couple.

Aucune date officielle n'est annoncée quant à la présentation officielle de cette nouvelle Elantra GT, mais le Mondial de l'automobile de Paris, qui ouvrira ses portes en octobre prochain, pourrait bien être l'endroit idéal pour le faire.

À suivre!


Source : autonet.ca






Hyundai épice son Elantra


Les compactes sportives ont le vent dans les voiles par les temps qui courent. Combinez à cela le désir de Hyundai de devenir une solution de rechange crédible aux concurrentes les plus dynamiques et on obtient la nouvelle Elantra Sport.

 


Quelques mois après la commercialisation de la dernière cuvée de son Elantra, le constructeur sud-coréen a fait l'annonce la semaine dernière de son intention de produire une variante sportive de la compacte. Baptisée « Sport », cette livrée cherchera à agrandir le public cible de l'Elantra, une berline au tempérament somme toute assez placide destinée à concurrencer la Toyota Corolla.


Plus de punch sous le capot

Au delà des détails esthétiques distinctifs, les ingénieurs lui ont greffé un quatre-cylindres turbocompressé de 1,6 L produisant 200 ch et 190 lb-pi de couple.

Ceci en fait l'Elantra la plus puissante jamais sortie des usines d'assemblage de Hyundai et une concurrente directe, du moins sur papier, de la Volkswagen Jetta GLI. 

Pour encadrer ce gain de puissance, le constructeur offrira une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports ainsi qu'une boîte automatique à double embrayage de 7 rapports.

Pour bien faire les choses, le constructeur a par ailleurs apporté des modifications au châssis.


Meilleure suspension

La livrée Sport bénéficie ainsi de suspensions arrière indépendantes multibras, qui remplacent l'essieu rigide que l'on retrouve sur les versions de série. Ceci devrait assurément améliorer la stabilité du train arrière lorsque le rythme augmente en virage.

L'Elantra Sport sera mise sur le marché canadien à la fin de l'année 2016 à un prix qui n'a pas encore été dévoilé. Aux fins de comparaison, la Volkwagen Jetta GLI a une fourchette de prix démarrant légèrement en dessous des 30 000 $. L'Elantra Sport devrait avoir une stratégie de prix semblable.


 


Source : LaPresse.ca





Un Turbo pour la Hyundai Elantra 2017


 


Puissance et efficacité énergétique peuvent aller main dans la main en 2016, ou dans ce cas-ci, 2017. Les moteurs de petites cylindrées munis de technologies de pointe peuvent produire des quantités impressionnantes de puissance. Voici donc la nouvelle Elantra Sport.

Mettre un moteur plus puissant dans une petite voiture n'est pas un nouveau concept. Emprunté à la Veloster Turbo et au Tucson Ultimate, le moteur quatre cylindres turbocompressé de 1,6 litre développe plus de 200 chevaux (probablement 201, comme c'est le cas dans la Veloster) et un couple de 190 lb-pi.

Un moulin intéressant comme celui-ci pourrait être gâché par une boîte CVT ou une automatique mal adaptée. Heureusement, Hyundai a les amateurs à cœur. L'automatique pour l'Elantra Sport sera une unité à double embrayage à sept rapports ou, si vous préférez faire les choses vous-même, la boîte de série sera une manuelle à six rapports.

Pour assurer le plaisir au volant, particulièrement dans les courbes, Hyundai a équipé l'Elantra d'une suspension arrière multibras indépendante. Physiquement, la Sport se distinguera du lot grâce à un nombre de détails visuels uniques. Certaines lignes de la carrosserie seront plus saisissantes alors que la cabine sera mise à jour avec des subtilités comme un volant à partie inférieure horizontale et des sièges sport.

La nouvelle Hyundai Elantra Sport 2017 est attendue dans les salles de montre plus tard cette année.


Source : Autogo.ca










RM16, le nouveau concept de Hyundai


 

La gamme de concepts RM de Hyundai est une idée plutôt saugrenue : le constructeur coréen prend sa compacte Veloster à moteur et roues motrices avant et transfère le moteur derrière les sièges avant, créant une petite propulsion à motorisation centrale.

Contrairement aux deux autres itérations (la RM14 et la RM15), la RM16 portera le badge N. Ceci signifie que Hyundai essaie de faire le lien entre ce modèle et sa nouvelle division de performance, baptisée N.

De plus, contrairement aux versions précédentes, la RM16 N se démarque au niveau du style. Plutôt que de garder l'apparence de la Veloster, ce modèle a un tout nouveau nez. Il est possible que la Veloster adopte ce nez dans les prochaines années, ce qui ne lui nuirait pas.

La motorisation est un quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres développant 295 chevaux et transférant sa puissance aux roues arrière via une boîte manuelle à six rapports. De plus, les ingénieurs de la marque ont ajouté un turbocompresseur électrique pour aider le moteur à développer plus de couple à très bas régime.

Le reste de la voiture profite notamment de panneau en fibre de carbone, d'un aileron arrière ajustable et de sièges pouvant améliorer support latéral en virage.

Si un jour nous pouvons mettre la main sur cette RM16 N, il nous fera plaisir de vous en parler!

Source : Le guide de l'auto





La Hyundai Ioniq lancée en Corée sera bientôt au Canada

 

La Hyundai Ioniq, dont la première mondiale a eu lieu la semaine passée à Séoul, en Corée du Sud, sera la première voiture abordable offrant le choix de trois types de motorisations à haut rendement éconergétique : une motorisation hybride classique, une motorisation hybride rechargeable et, enfin, une motorisation 100 % électrique.

Selon la version choisie par l'acheteur, cette voiture pourra aussi bien rivaliser avec une Toyota Prius ordinaire, une Chevrolet Volt ou une Toyota Prius PHEV, ou même une Nissan Leaf ou une Chevrolet Bolt.

La direction de Hyundai Auto Canada a confirmé que cette nouveauté sera offerte aux automobilistes canadiens plus tard cette année. Dans sa dernière livraison, l'hebdomadaire étatsunien Automotive News évoque une commercialisation débutant au cours du troisième trimestre de cette année.

Selon Hyundai, l'Ioniq hybride sera la première version offerte. « Le lancement de ce modèle annonce l'avènement d'une nouvelle vision de la mobilité future et notre volonté d'œuvrer en faveur de l'innovation technologique », a déclaré Moon-Sik Kwon, vice-président du centre de R et D de Hyundai Motor, lors du dévoilement à Séoul.

Les stratèges de la marque espèrent vendre 30 000 exemplaires de l'Ioniq en 2016, dont la moitié en sol coréen. Pour 2017, l'objectif est d'augmenter les ventes à 77 000 exemplaires, dont 62 000 seraient exportés.

Après la Corée, l'Ioniq fera sa première apparition en Occident dans le cadre du Salon de l'auto de Genève, au début du mois de mars. Plus tard ce mois-là, on la verra au Salon de New York, pour sa première nord-américaine, puis au Salon de Vancouver, pour sa première canadienne.

La version hybride classique de cette voiture compacte à hayon sera animée par un nouveau moteur de la famille Kappa : un 4-cylindres de 1,6 L GDI (à injection directe) qui livre 105 ch. Il est jumelé à un moteur électrique de 32 kW alimenté par une batterie au lithium-ion-polymères, dont le constructeur n'a pas précisé la capacité. Ce moteur électrique permettrait à l'Ionic hybride d'atteindre une vitesse de pointe de 120 km/h en mode électrique pur.

Une boîte de vitesses à 6 rapports et double embrayage spécialement développée pour les véhicules hybrides transmet aux roues avant une puissance nette de 141 ch, mais aussi 196 lb-pi de couple.

La batterie du moteur électrique est logée sous la banquette arrière pour optimiser la répartition de la masse, mais aussi pour dégager le coffre et offrir un volume utile que les dossiers rabattables asymétriques (60/40) de la banquette arrière rendent modulable. Le constructeur n'a pas révélé le volume utile maximal qui sera disponible avec les deux dossiers escamotés. En revanche, il a dévoilé le volume minimal, qui est de 750 L, une cote légèrement supérieure à celle du coffre de l'ancienne Prius 2015 (612 L).


Source : Auto Focus




Demande d'info générale

Merci*